Le plaisir que Lyne et moi avons eu à faire ces voyages est incomparable. 

A chaque fois que ça commence à parler de voyage et que l’on me demande :

‘’Et toi, quels sont tes plus beaux souvenirs?’’

Je réponds ‘’Les Megarides’’ ….  Et ça recommence…

Le plaisirs des courbes, la civilité des usagers de la route, la qualité des routes choisies, le genoux de bœuf mangé avec la gang, les 4e portions de Ouch, les tunnels du Lac Garda, les autostradas en allant à Rome, la ride dans les trails, les innombrables petits restos/cafés où l’on prend une pause, les Golds Wings dans le Stelvio qui clenchent en montant et en descendant avec les Italiens qui nous applaudissent, l’interfilage à Milan à l’heure de pointe et le monsieur qui me dit bonjour en  tassant son miroir pour me laisser passer!  La contemplation des nuages en contre-bas, les murs de neige sur les routes et les terrasses avec palmiers dans la même journée.  Les repas du soir en bonne compagnie, la face de la ptite madame qui nous a chicané pour nos casques sur les chaises quand je lui ai demandé si ses Tiramisu étaient bons!!!   La  traversée OLÉ OLÉ entre la Corse et la Sardaigne, la petite voiture rouge dans le virage et le pan de roche à ma gauche,,, faut pas trop en parler de ça!  La camaraderie de nos nouveaux amis.  Les cochons sauvages en Corse, la petite madame au Col St Bernardino et son déménagement,  les saucissons au plafond qui embaument et les sandwichs à déguster avec une bonne bière à 1000h le matin …. Et j’en oublie tellement … Simon et le Divin Cochon Ouf!  

Une chose est certaine par contre, lorsque l’on revient chez nous au Québec, les routes droites me font pleurer et ça prend un peu de temps avant que j’arrête de dire grazie mille J.

Sylvain et Lyne